Business

Avec un chiffre d’affaires frôlant les 151 millions de $ US par année que fait la UNIBANK pour encourager l’innovation et l’entreprenariat par les jeunes en Haiti

 

« Construire des villes résilientes et durables est une priorité pour promouvoir l’accès de tous aux opportunités. L’urgence aujourd’hui est de répondre à la demande croissante de services et d’emplois, mais aussi de transports et de logements abordables dans les villes », indique Anabela Abreu, directrice des opérations de la Banque mondiale pour Haïti. 

Haïti est le troisième pays le plus urbanisé dans l’Amérique latine et Caraïbes, derrière Trinité-et-Tobago et le Mexique. C’est ce que révèle un nouveau rapport de la Banque mondiale rendu public aujourd’hui et intitulé Les villes haïtiennes : des actions pour aujourd’hui avec un regard sur demain. Alors que 90 % de la population vivait en milieu rural dans les années 50, plus d’un Haïtien sur deux vit à présent en milieu urbain. Chaque année, plus de 133 000 habitants quittent les zones rurales pour s’installer en ville.

  • Les études démontrent que les formations classiques en entrepreneuriat contribuent rarement à augmenter le chiffre d'affaires des petites entreprises dans les pays en développement.
  • Une équipe de chercheurs a élaboré et testé un programme de formation à l’initiative personnelle au Togo.
  • Cette nouvelle approche axée sur les compétences psychologiques semble bien plus efficace que les formations classiques. Elle a boosté les revenus des microentreprises, surtout celles détenues par des femmes.

Aujourd'hui, plus d'un Haïtien sur deux vit dans l'extrême pauvreté. Les chiffres officiels indiquent que plus de 70 % de la population active est au chômage. Face à l'ampleur des problèmes sociaux, l'État, encore très affaibli, n'a pas les moyens de répondre seul à tous les besoins urgents de la population.

C'est pour cette raison que les Haïtiens doivent se mobiliser et s'engager sur de nouvelles voies pour prendre leur destin en main.

Responsabiliser le secteur privé pour soutenir un État trop fragile

Personnellement, je suis convaincu que l'entrepreneuriat social peut jouer un rôle essentiel dans le développement haïtien. C'est une manière pour le secteur privé de se responsabiliser, en prenant le relais des services publics qui font face à de graves difficultés. En effet, l'entrepreneuriat social se traduit par les initiatives privées qui se donnent pour objectif de satisfaire un besoin collectif par la mise en œuvre d'activités économiques et sociales, reléguant le souci du profit au deuxième plan.

Celui qui devient entrepreneur social a un vision de l'avenir et veut concrétiser sa vision. Son objectif est de résoudre un problème social dans sa communauté. Il mobilise ses moyens, ses connaissances et ses réseaux, il résout le problème de manière innovante en mettant l'accent sur la créativité et en tenant compte des dimensions sociales et économiques – qui sont parfois contradictoires.

L’année sociale ayant pris fin le 30 septembre 2017 a enregistré, encore une fois, un nouveau record de rentabilité pour la UNIBANK et ses filiales. Avec des revenus opérationnels après impôts de 1.32 milliard de gourdes (US$ 20.16 millions) et la contribution de 8.65 milliards aux revenus consolidés de la UNIBANK par les opérations cédées de Dinasa et celles destinées à être cédées de l’immobilier à l’étranger, votre Banque a pu afficher un profit net consolidé de 9.97 milliards de gourdes, dont un profit net attribuable à ses actionnaires de 9.92 milliards de gourdes (US$ 151.43 millions).

Le secteur privé est le chaînon manquant dans l'évolution de l'entrepreneuriat social en Haiti . "Son potentiel reste largement inexploité. La philanthropie n'est qu'une goutte d'eau dans l'océan quand il s'agit du potentiel réel qu'une entreprise a de changer le monde." 

Pour réussir, un programme de développement durable exige  des partenariats entre les gouvernements, le secteur privé et la société civile, notamment. Des partenariats reposant  sur des principes et des valeurs établis. 

Pour la Banque mondiale, la structure du secteur privé laisse deviner un degré de concentration qui nuit à l’entrée de nouveaux acteurs et conduit à des prix élevés pour les consommateurs. Et, cette situation de monopole, dans la plupart des cas, la Banque mondiale l’assimile au fait que les dirigeants autocratiques d’Haïti, depuis le début du 20e siècle, accordent des avantages économiques aux membres de l’élite pour pouvoir compter en retour sur leur soutien politique. « Les informations disponibles, quoique limitées, sur les entreprises privées donnent à penser que les grandes familles qui dominaient l’économie haïtienne à l’époque de Duvalier, au cours des années 70 et 80, conservent toujours aujourd’hui la mainmise sur de vastes pans de l’économie nationale, ce qui conduit à une forte concentration de leur pouvoir dans un certain nombre d’industries clés, à une distorsion de la concurrence et au maintien, dans de nombreux cas, de pratiques non transparentes », explique l’institution issue des accords de Bretton Woods. ​

Pour sa part, Mary Barton-Dock, ancienne cadre de la Banque mondiale en Haïti, croit que le secteur privé a un rôle essentiel à jouer dans le devenir du pays. « On doit attirer le secteur privé. C’est uniquement le secteur privé qui peut vraiment accélérer la croissance avec un très grand investissement parce que ce ne sont ni l’aide externe ni les recettes du gouvernement qui ne vont amener une croissance de 7% pour Haïti »,

En conséquence, pour l’avenir, la difficulté consistera à promouvoir une croissance inclusive et durable. Si l’on veut réaliser des performances économiques susceptibles de faire sortir un grand nombre de personnes de la pauvreté, il faut un secteur privé dynamique, dans lequel les startups et moyennes entreprises prospèrent aux côtés de grandes entreprises, parallèlement à des les activités à forte intensité de main-d’œuvre qui soient elles aussi florissantes.

Toutefois, Michael Porter, professeur à Harvard “ L’innovation est la clef de la prospérité économique.”

 

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Most Popular

An emerging technology news provider world wide. It helps reader to get the updated technology news. A right place for knowing the emerging technology, mobile technology, software, infrastructure and its business.

Reader one stop place for all tech news.

Copyright © 2016. Poweredby WordPress, Designed & Maintained by Umer Qaisar.

To Top