Business

Coupe du monde en Russie 2018 : Haïti en retard pour les droits de retransmission

 

Alors que de la Coupe du monde de football 2018 en Russie s’approche, l’État haïtien n’a pas encore mis un terme aux négociations relatives aux droits de retransmission avec les chaînes de télévision locales des différentes rencontres prévues. Le Conseil national des télécommunications (CONATEL) engage des pourparlers avec un intermédiaire désigné sur place par les responsables pour achever les démarches. Le directeur général de l’institution, Jean David Rodney, en fait le point ce vendredi sur le plateau de l’émission « Haiti Sa k ap kwit » réalisée sur la chaine 20 présentée par le journaliste Robenson Geffrard.

Lors de la Coupe du monde du football 2014, le Conatel (avait signé le contrat de concession), du moins l’État haïtien (à travers le ministère des Finances), avait versé « deux millions de dollars » pour les droits de retransmission sur le territoire national. Cette année, la réalité a pour le moins changé. Les droits de retransmission de cette Coupe du monde, qui se déroulera en Russie, ont été attribués à « Direct TV » par la FIFA, pour l’Amérique latine et la Caraïbe. « Direct TV », pour sa part, a sous-traité ces droits à une compagnie caribéenne appelée « International media content », qui a informé le Conatel, l’organe régulateur des télécommunications en Haïti, de la présence d’un autre acteur intermédiaire (non précisé) chargé de négocier ces droits avec l’institution. Pour le moment, les négociations se poursuivent, à en croire le DG Jean David Rodney.

Néanmoins, au moment où le CONATEL initiait les négociations avec « Direct TV » en janvier, « il était question de garder le même montant versé en 2014, soit deux millions de dollars », d’après le directeur Jean David Rodney. Ce dernier a évoqué la possibilité de réduire le versement à 1.8 million, si seulement Haïti n’avait pas loupé l’échéance fixée (soit, avant janvier). Et avec les nouveaux intermédiaires, le coût risque d’augmenter c'est-à-dire à « 2,5 millions de dollars », même si les acteurs tiennent encore des pourparlers, à en croire le directeur, conscient du retard dans les négociations.

Entre-temps, si une station de télévision s’arroge le droit de diffuser la Coupe du monde sans autorisation, elle court le risque d'être poursuivie en justice par les organes autorisés (Direct TV, international media content et l’intermédiaire sur place », pour « utilisation illégale de droit », précise le directeur du Conatel, annonçant un ensemble de travaux concernant la régulation du secteur des télécommunications en Haïti au cours de son administration.

source :lenouvelliste 

Worlgenson Noël

Auteur

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Most Popular

An emerging technology news provider world wide. It helps reader to get the updated technology news. A right place for knowing the emerging technology, mobile technology, software, infrastructure and its business.

Reader one stop place for all tech news.

Copyright © 2016. Poweredby WordPress, Designed & Maintained by Umer Qaisar.

To Top