Business

Duel entre Digicel et Conatel : Un combat de chat et de souris au détriment des consommateurs et des citoyens

 

 

D’un côté, un mammouth qui cherche à imposer sa puissance et garder le Le monopole et ses privilèges, de l’autre un bourreau silencieux subitement ambitieuse et qui veut prendre ses vrais pouvoirs .Le duel de gladiateurs auquel se livrent le Conseil National des Télécommunications (Conatel) et la Digicel a pour enjeu le contrôle du secteur au détriment des consommateurs et des citoyens. Celui qui sortira vainqueur sera le nouveau souverain des télécoms.

Ménage de chat et de souris, accusations, défenses et contre-offensives. Depuis plus de deux ans, le Conseil National des Télécommunications (Conatel) et les opérateurs, particulièrement la Digicel, n’arrivent pas à s'entendre . Le conflit est quasi-permanent entre les opérateurs et le régulateur , le premier chargé de la régulation et les derniers de la commercialisation des produits et services. Il suffit juste de lister le nombre de dossiers-conflits pour se rendre compte de la délicatesse des relations. Appels entrants et la baisse ou pas des tarifs après l’abrogation du décret, éthique,contrôle des flux, 4G, externalisation, et maintenant l’information des consommateurs et la fraude sur les stations .

"La régulation devient de plus en plus complexe avec l’avènement de nouveaux services, de nouveaux opérateurs et de nouveaux acteurs dans l’écosystème des communications électroniques. L’évolution du marché des télécommunications nécessite un dialogue fructueux entre tous les acteurs du secteur, afin d’assurer l’intégration des besoins des consommateurs, des opérateurs et des pouvoirs publics de manière à promouvoir l’innovation et à accélérer la croissance économique.

Le cadre légal en vigueur est obsolète. Il date du 12 octobre 1977. De grands chantiers nous attendent dans ce domaine afin que le secteur des technologies soit doté d’instrument juridico-légal en mesure d’assurer sa croissance et d’aider au développement des autres secteurs, comme l’Education, la Santé, l’Agriculture, le Commerce, la Culture et beaucoup d’autres. Nous travaillerons en partenariat étroit avec notre Ministère de tutelle pour proposer au parlement les nouvelles lois nécessaires à la modernisation de ce secteur qui permettront d’accueillir de nouveaux services et modèles de gestion. Le cadre juridico-réglementaire devra s’adapter à la dynamique constante du secteur et répondre aux besoins du marché et aux avancées technologique du monde d’aujourd’hui." dixit l'ancien DG, Jean Marie Altema, Conatel

A y voir de près, il ne s’agit guère de conflits isolés les uns des autres ou d’une incompatibilité d’humeurs entre deux acteurs condamnés à vivre ensemble. La trame de fond ici est une question de souveraineté.

Les différents dossiers sont en réalité le résultat d’un combat pour la conservation ou la prise du pouvoir. D’un côté la Digicel qui détient toutes les clés du secteur(monopole). De l’autre, e Conseil National des Télécommunications (Conatel) qui cherche à devenir le véritable boss, le maître du jeu. Cette conquête du pouvoir de la part du Conatel a connu une volonté affichée depuis l’arrivée du nouveau directeur .

« L’organe exécutif du Conseil National des Télécommunication (CONATEL) prend acte de la publication en date du 10 juillet 2018 sur votre compte « twitter « , des propos diffamatoires tenu au préjudice de l’institution que de son directeur général, et en conséquence vous convoque-t- il pour le jeudi 12 juillet 2018 à 11 heures AM à son siège social en vue de venir vous expliquer sur de tels propos pour toutes les suites que de droit.

Toutefois,« Un régulateur qui se respecte, ne peut pas accepter ad vitam aeternam des informations basées sur du déclaratif »

Ce qui est étonnant, c’est qu’il y a deux opérateurs, mais Digicel est le seul qui, à chaque fois, refuse l’application de la règlementation. Ils se croient peut-être en dehors du champ d’application de la loi. Ils pensent qu’il est   trop puissant. On ne peut pas fonctionner dans un pays pour refuser le contrôle et contester toutes les mesures. C’est inacceptablé ?, s’indigne Nadine P. Hwuang , joint par téléphone.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Most Popular

An emerging technology news provider world wide. It helps reader to get the updated technology news. A right place for knowing the emerging technology, mobile technology, software, infrastructure and its business.

Reader one stop place for all tech news.

Copyright © 2016. Poweredby WordPress, Designed & Maintained by Umer Qaisar.

To Top