Entrepreneur

Emmanuel Macron : 12 propositions clés sur la tech et le numérique 3

 

Quelles sont les propositions d'Emmanuel Macron, candidat d'En Marche, en matière de numérique, de tech et de nouvelle économie ? Retrouvez-les ici, actualisées tout au long de la campagne, en attendant le premier tour de l'élection présidentielle, le 23 avril 2017.

Candidat d’En Marche pour l’élection présidentielle de 2017, Emmanuel Macron a enfin présenté en détail jeudi 2 mars le programme politiquee qu’il défendra tout au long de la campagne.

Balayant tous les aspects de la société, le projet porté par l’ex-ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique inclut évidemment de multiples propositions sur les thématiques qui l’ont occupées lorsqu’il était encore au gouvernement.

RÉGULATION AU NIVEAU EUROPÉEN

«  Nous proposerons la mise en en place d’une agence européenne pour la confiance numérique, chargée de la régulation des grandes plateformes numériques afin d’assurer le respect d’une concurrence équitable et la protection des droits des utilisateurs », fait savoir Emmanuel Macron.

Le candidat explique que « l’Europe est l’espace pertinent pour développer le potentiel économique du numérique. C’est aussi à cette échelle que nous pouvons réguler la concurrence internationale et défendre avec lucidité et souveraineté, comme le font les autres grandes puissances, nos intérêts économiques et industriels dans la mondialisation ».

ENCOURAGER L’INNOVATION

L’ex-ministre souhaite définir « une stratégie nationale pour l’intelligence artificielle dont le développement va avoir de profonds impacts sur une série de secteurs. Les chercheurs français sont bien armés pour y jouer un rôle majeur. La première étape sera d’évaluer ses usages potentiels et ses enjeux pour le travail et l’emploi de demain ».

« Nous adopterons un cadre fiscal qui encourage l’investissement dans l’innovation, notamment en instaurant un prélèvement forfaitaire unique sur l’ensemble des revenus tirés du capital mobilier et en remplaçant l’ISF par un impôt sur la fortune immobilière », ajoute-t-il.

« Nous créerons un Fonds pour l’industrie et l’innovation. Doté de 10 milliards d’euros issus des actions d’entreprises possédées de manière minoritaire par l’État, il servira à financer l’industrie du futur », annonce-t-il.

LA VIE PRIVÉE FACE À LA SILICON VALLEY

« Nous renégocierons avec les Etats-Unis le Privacy Shield, le cadre de protection des données, d’ici 2018, afin de garantir réellement la préservation des données personnelles de tous les Européens », prévient le leader d’En Marche.

Il souhaite aussi créer « les instruments d’une transparence sur l’usage des données privées par les acteurs du numérique. Chacun pourra ainsi savoir ce que deviennent les données qu’il produit en utilisant telle ou telle plateforme ».

MIEUX FISCALISER LES GÉANTS DU NET

Sur le chapitre de la fiscalité, Emmanuel Macron veut porter une action au niveau européen « pour une taxe sur le chiffre d’affaires réalisé dans nos pays pour des prestations de service électronique ». « Cela éliminera ainsi les montages consistant à rapatrier les profits dans des paradis fiscaux », estime-t-il. « La lutte contre l’optimisation fiscale [des grands groupes de l’Internet, ndlr] sera une priorité de notre action européenne », détaille le programme.

« Nous lutterons contre les arrangements fiscaux entre États et entreprises multinationales. Ils faussent la concurrence en Europe, comme celui entre Apple et l’Irlande qui a été sanctionné. La France se montrera exemplaire en ce domaine », promet le candidat.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Most Popular

An emerging technology news provider world wide. It helps reader to get the updated technology news. A right place for knowing the emerging technology, mobile technology, software, infrastructure and its business.

Reader one stop place for all tech news.

Copyright © 2016. Poweredby WordPress, Designed & Maintained by Umer Qaisar.

To Top