Infrastructure

Haiti est ce que le président élu porte une vision politique du numérique pour les jeunes?

Aucun candidat au cours de la campagne electorale de 2016, n’a porté une vision politique du numérique. Quel numérique on veut dans ce pays? Comment? Pour quels usages? Aucun ne répond à ça. Tous se contentent de reprendre les banalités sur le domaine  , mais aucun n’est allé vraiment au fond des choses.

Après avoir lu les programmes politiques, on a vu beaucoup de propositions qui sont des propositions maquillage. Par exemple, beaucoup ont parlés de modernisation de l’état sans plan concret alors qu’ un régulateur avec une loi obsolète datée de 1977 . La question n’est donc plus de faire , mais de savoir comment on le fait.

Donc dire qu’il faut un plan, c’est avoir un discours très pauvre, annoncer quelque chose qui est déjà acté, donc c’est un peu utiliser un mot tendance qui permettra de faire numérique, mais derrière, il n’y a pas de réflexion, pas de portée.

On se rend bien compte que les drigeants Haitiens  saupoudrent du numérique un peu partout, mais que c’est plus du digital washing, que les mesures n’ont pas vraiment de portée, qu’elles sont souvent des effets d’annonce, des velléités, des vœux pieux alors que ce sont des choses qui ont été exprimés depuis bien longtemps.

On annonce des propositions et qui du coup ne font preuve d’aucune vision puisque les candidats se contentent de répéter ce qu’ils ont lu quelque part.

Le retard Haitien sur les sujets numériques est souvent accusé. Je pense qu’en Haiti particulièrement, il y a cette déconnexion des élites.” Le numérique doit servir le progrès social et humain, contre les intérêts particuliers en Haiti”. C’est vrai qu’il y a une certaine suspicion sur ce marché qui est nouveau, qui demande d’être étudié et compris, qui pose de nouvelles règles économiques mais qui reste accaparé majoritairement par des acteurs américains.

Le numérique c’est important parce que ça fait jeune. Mais quand il s’agit de bosser le programme pour expliquer des actions concrètes, là il n’y a aucune vision qui se dégage”.

« Cette société a peur. Elle a peur de demain, peur des transformations. Elle rêve d’ailleurs et du passé… Elle refuse de comprendre que l’avenir n’est pas seulement à construire mais surtout à inventer. » Sénécal, Richard 

Toutefois, Mr le president élu,nous devons déclencher l’état d’urgence numérique en Haïti avec tous.

 

Henry Beaucejour

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Most Popular

An emerging technology news provider world wide. It helps reader to get the updated technology news. A right place for knowing the emerging technology, mobile technology, software, infrastructure and its business.

Reader one stop place for all tech news.

Copyright © 2016. Poweredby WordPress, Designed & Maintained by Umer Qaisar.

To Top