Business

Haïti peut beaucoup tirer de la révolution numérique

 

« Imaginez, par exemple, un petit producteur agricole en Haïti qui a enregistré ses titres de propriété terres auprès du gouvernement et dont la nourriture et le revenu dépendent de cette terre. Le document sur papier dans lequel il a été enregistré a été stocké dans un entrepôt. Mais le séisme de de 12 janvier 2010 a détruit les bâtiments municipaux dans lesquels les actes ont été gardés. A ce moment, le producteur n'a aucun moyen de prouver que la terre lui appartient. »

Considérons maintenant que le dossier dans lequel le titre de propriété du terrain a été enregistré sur un support numérique qui fonctionne dans une base de données de l’Etat. Il pourrait être modifié ou supprimé, ou peut-être la technologie utilisée par la base de données est obsolète. Si, au contraire le titre du terrain été déposée dans un blockchain, vous pourriez peut-être éviter ces problèmes, principalement parce que cela ne dépendra pas d'un actif physique et parce que vous pouvez vérifier votre propriété à travers d'autres nœuds du blockchain.

La technologie blockchain- tant vantée pendant le huitième sommet sur la finance- présente d'autres avantages. Par exemple, Sony Global Education a adapté la blockchain pour stocker les archives académiques, ce qui a montré son avenir prometteur dans le domaine de l'éducation. Cette technologie pourrait aussi trouver une application utile dans d'autres domaines comme les médias, la logistique, la santé et l'éducation, la finance…

« La nature de la technologie blockchain – sûre, difficile à modifier et ouverte aux riches comme aux petites bourses – pourrait marquer un tournant pour les habitants des pays à faible revenu ou des États fragiles menacés par l’effondrement économique, par la corruption ou le conflit.» c’est ce qui ressort d’une étude de la Banque interaméricaine de Développement (BID) parue, ce mercredi 9 mai 2018, intitulée « Services sociaux pour les citoyens de l’ère numérique: opportunités pour l'Amérique latine et les Caraïbes ».

Les avantages offerts par la quatrième révolution industrielle ne se matérialiseront que lorsque la majorité de la population et la plupart des entreprises, des agences gouvernementales et des organisations de la société civile y auront accès et les utiliseront intensivement.

Le rapport de la BID estime dans sa conclusion qu’il y a de quoi esperer avec l’apport des technologies émergentes. Selon l’étude, « la quatrième révolution industrielle et la transformation numérique contribuent non seulement à la productivité et à l'efficacité, mais aussi à un développement socio-économique plus large. Ils peuvent mener à une société plus inclusive et diversifiée ainsi qu'à de meilleurs gouvernances; améliorer l'accès aux services clés tels que la santé, l'éducation et les services bancaires; améliorer la qualité et la couverture des services publics et la participation politique et élargir la manière dont les gens collaborent et créent du contenu. »

À son tour, cela exige des gouvernements de surmonter les obstacles politiques et les différents niveaux de gouvernement pour développer une approche de conception de politique pour le gouvernement dans son ensemble. Dans un environnement connecté aux réseaux dans lesquels les flux de données sont générés, chaque politique, dans des domaines allant de la science à l'agriculture, doit réfléchir aux problèmes liés à la sécurité, la confidentialité, l'accès et la gestion des données. Il est difficile de prédire où l'avenir nous mènera mais il est clair que les gouvernements doivent accepter que les temps ont changé et qu'ils devraient utiliser les outils de l'analyse des données volumineuses, de l'intelligence artificielle et de l'apprentissage automatique pour améliorer la conception, le déploiement et l'évaluation des politiques.

Dans cette récente étude réalisée par la BID, il a été observé que la satisfaction de la population vis-à-vis des services publics dépend non seulement de la qualité objective du service mais aussi de leurs attentes subjectives et de l'équité du traitement reçu. La région Amérique latine et les Caraïbes font des efforts pour répondre à ces attentes croissantes tout en faisant face à d'importantes restrictions sur les dépenses publiques.

Les utilisateurs du numérique attendent des réponses immédiates à leurs préoccupations et des solutions immédiates aux services publics. Les attentes des citoyens numériques d'Amérique latine et des Caraïbes ont connu une croissance exponentielle du fait de la croissance de la classe moyenne et des jeunes qui sont de plus en plus connectés, qui maîtrisent de plus en plus les médias numériques et sont de plus en plus nombreux et plus exigeant.

La faiblesse des institutions publiques, la corruption et les services publics médiocres ne seront plus tolérés. Les citoyens veulent de meilleurs services et une plus grande intégrité, mais de nombreux gouvernements ne parviennent pas à les fournir, ce qui se traduit par de faibles niveaux de confiance à des niveaux jamais vus auparavant. Les innovations dans la technologie civique et l'analyse avancée des données ont un potentiel énorme pour restaurer la confiance dans les gouvernements locaux et les adapter à un environnement en évolution rapide.

Nous sommes confrontés à un changement de paradigme dans nos économies entraîné par la nouvelle économie numérique de la quatrième révolution industrielle. Ce nouveau modèle économique repose sur la confiance civique et, en fin de compte, sur la profondeur du capital civique de notre société.

En regardant en arrière, fait remarquer le rapport de la BID, nous voyons qu'il y a eu à chaque fois une nouvelle façon de révolutionner la technologie dans chacune des quatre dernières décennies de transformation numérique: ordinateurs personnels dans les années 1980, Internet dans les années 1990, les ordinateurs portables et les téléphones intelligents des années 2000 et les objets connectés de la présente décennie. Les technologies informatiques de base et de réseaux continuent d'améliorer à travers, par exemple, la miniaturisation permanente des dispositifs, l'augmentation de la puissance de traitement et de stockage à des coûts toujours plus bas et sans oublier le transfert de données à grande vitesse dans les réseaux fixes et sans fil.

Dieudonné Joachim

Auteur

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Most Popular

An emerging technology news provider world wide. It helps reader to get the updated technology news. A right place for knowing the emerging technology, mobile technology, software, infrastructure and its business.

Reader one stop place for all tech news.

Copyright © 2016. Poweredby WordPress, Designed & Maintained by Umer Qaisar.

To Top