Innovation

Problèmes d’interférences entre Haïti et la République Dominicaine, quelle issue ?

 


Depuis quelques temps, la République Dominicaine fait face à un sérieux problème de télécommunications qui semble-t-il entrave leur souveraineté. En effet, de nombreuses interférences d’ondes haïtiennes ont été enregistrées et ce malgré l’accord signé entre le Conseil National des Télécommunication (CONlATEL) et l'Institut Dominicain des Télécommunications (INDOTEL) il y a de cela dix ans. Face à l’échec flagrant de cet accord ainsi se demande-t-on quelles seraient les mesures adéquates pour contrecarrer cela ? Un autre accord s’avère-t-il nécessaire pour que les compagnies haïtiennes puissent enfin respecter le spectre de fréquences dominicaines ?

D’un autre côté, devant le laxisme et la mauvaise volonté qu’ont montré les autorités haïtiennes, l’INDOTEL et Le DNI (Département National d'Investigation) ont dû immédiatement trouver des solutions parmi lesquelles la création d’un «  comité technique » qui devrait être mis sur pied dans les jours qui suivent. Ce comité aura pour principale tâche de réguler les actions de chacune des républiques afin que l’une n’empiète pas sur l’autre.

Ce problème ne concerne pas uniquement les secteurs de la télécommunication. Si vrai que le sénateur dominicain Adriano Sanchez Roa en est alarmé. Selon lui, la Jeunesse Dominicaine risque un grand danger en étant exposé à une culture qui n’est du tout pas sienne et que des mesures rigoureuses doivent être adoptées sur le champ.  Cette appréhension du sénateur dominicain devrait par ailleurs, nous interpellés nous autres en Haïti, vu que nous nous  «  deshaitiannisons » un peu plus chaque jour. Des programmes étrangers, des musiques étrangères ont envahis nos antennes, rares sont les stations de radio ou de télé qui proposent des émissions typiquement haïtiennes. Le jeune haïtien se trouve donc confronté à un choc culturel et en ressort sans identité propre.

Pour conclure, cette situation chaotique dans laquelle se trouve la république dominicaine n’est pas sans issu, Jose Del Castillo Saviñón, le Président de l’INDOTEL l’a d’ailleurs démontré. Mais il ne revient pas qu’aux autorités dominicaines d’en trouver. Les autorités haïtiennes doivent d’abord comprendre qu’un accord signé doit être respecté. Pour cela, elles pourraient mettre sur pied des cellules de contrôle dans chacune des compagnies de télécommunications haïtiennes. Ces cellules seraient coiffées d’une cellule principale qui pourrait à son tour exigé à ces dernières de rediriger leurs antennes et cesser toutes interférences signalées.

De plus, un autre accord ne serait pas de refus, mais il doit se faire différemment. Les autorités dominicaines doivent faire comprendre aux autorités haïtiennes l’importance de celui-ci, elles doivent insister davantage sur le respect de leur souveraineté hertzienne et des sanctions doivent être clairement définies. En conséquence, nous n’avons aucun intérêt à déclencher une lutte sans merci quand les solutions existent. 

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Most Popular

An emerging technology news provider world wide. It helps reader to get the updated technology news. A right place for knowing the emerging technology, mobile technology, software, infrastructure and its business.

Reader one stop place for all tech news.

Copyright © 2016. Poweredby WordPress, Designed & Maintained by Umer Qaisar.

To Top