Business

Quand la UNIBANK devient vraiment abusive et prédatrice dans ses pratiques de facturer les clients en ligne

 

C'est un véritable changement qui va s'opérer à partir du 1er octobre 2017 pour les utilisateurs du service Unibank en ligne. Pour commencer, des frais annuels variant entre 2 à 7 $ USD vous seront chargés pour la consultation de vos comptes en ligne. Ensuite les clients de la banque en ligne paieront aussi chaque année 3 $ USD de "frais de support informatique et administratif".

Sur la plateforme en ligne, fidèle à une tradition de catégoriser les individus, vous serez pour l’Unibank des clients "Bronze, Silver ou Gold" selon que vous serez disposés à payer 3, 5 ou 10 dollars USD par an pour faire des transactions en ligne. Les Gold pourront faire 20 transactions par mois, les Silver 5 et les Bronze 0. Au-delà de ces limites, toutes les transactions vont être facturées entre 0.40 et 1 dollar USD chacune.

Naturellement, si ce vol est accepté par les clients soumis qu'ils présument que nous sommes. Rien n'empêchera à ces banquiers affamés de grimper les tarifs l'an prochain et d'inciter les autres banques à adopter les mêmes mesures.

La BRH ne pipe mot et les médias qui vivent de la publicité de l’Unibank font le blackout total sur le sujet. Le 1er octobre 2017, ce ne sera pas seulement le budget de Jovenel qui hypothèquera l'avenir, ce sera également cet abus du groupe de Bourdon et Unibank.

Par ailleurs, est-ce que ces pratiques bancaires seraient-elles devenues abusives et prédatrices? Une pratique bancaire est considérée comme abusive et prédatrice lorsqu'elle répond à quelques définitions :

  • Elle cible les personnes à faible revenu ou avec des moyens financiers limités.
  • Elle coûte un prix nettement plus élevé que le coût de la prestation du service.
  • Elle a des prix opaques et compliqués qui rendent difficile la compréhension du coût réel du produit.
  • Elle charge des frais lorsque le client est dans une situation vulnérable et a peu d'alternatives.

Somme toute, est-ce que les clients d’Unibank peuvent-ils refuser cette nouvelle tarification qui rentrera en vigueur le 1er octobre 2017?

À notre humble avis, quand une banque devient vraiment abusive et prédatrice dans ses pratiques ou du moins quand elle essaie de tirer un avantage déraisonnable quelconque de la confiance raisonnable du consommateur, ces derniers peuvent clairement s’y opposer. Toutefois, y’a-t-il le moindre article de loi dans le Code monétaire et financier haïtien qui protège les consommateurs d’une tarification bancaire injustifiée et abusive? Si c’est le cas, pourquoi la BRH est-elle restée muette face à une telle tarification abusive d’Unibank?

En attendant des réponses concrètes à nos questions, nous suggérons fortement à tous les usagers d’Unibank d’écrire si possible une lettre recommandée avec accusé de réception à l’attention du directeur de leur agence bancaire et ce, avant le 1er  octobre 2017 afin de contester vivement cette nouvelle tarification prévue par la banque. À défaut de changer de banque pour manifester leur indignation, les usagers d’Unibank peuvent tout de même facilement trouver un modèle de lettre de contestation de frais bancaires sur Internet car seule la lutte libère.   

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Most Popular

An emerging technology news provider world wide. It helps reader to get the updated technology news. A right place for knowing the emerging technology, mobile technology, software, infrastructure and its business.

Reader one stop place for all tech news.

Copyright © 2016. Poweredby WordPress, Designed & Maintained by Umer Qaisar.

To Top