Infrastructure

Rendre plus utiles les technologies de l’information et de la communication

 

L’administration publique haïtienne n’a pas bonne presse. Personnel pas toujours courtois, racketteurs, lenteur du service entre autres, tel est le lot quotidien des contribuables et des demandeurs de service. Ce qui porte certains à y mettre les pieds sauf en cas d’urgence.

Si certaines institutions publiques ont pu améliorer leur service ces dernières années, d’autres comme l’ONI et le Service de l’Imigration et de l’Émmigration peinent à trouver la bonne formule pour offrir un service de qualité à la population. Le président Jovenel Moïse a beau inaugurer des Centres de réception et de livraison de documents d'identité (CRLDI), mais les difficultés pour avoir son passeport et sa carte d’identification nationale (CIN) demeurent. Avec les CRLDI, le problème a simplement changé d’adresse, cependant il n’est pas résolu.

Déjà incapable de répondre avec aisance à la demande de ceux qui veulent se procurer leur CIN, l’ONI a lancé le processus de renouvellement des cartes émises à partir de 2005 qui sont arrivées à expiration. Un vrai casse-tête pour les citoyens concernés. Les grognes viennent déjà de partout pour dénoncer la mauvaise qualité du service dans les centres de renouvellement des CIN. Longues files d’attente, favoritisme entre autres y sont constatés. Encore une fois, l’État haïtien montre ses limites dans l’enregistrement de ses citoyens. Pourtant, les solutions pour éviter que le renouvellement de la CIN ou toute autre pièce d’identité soit une démarche longue, fatigante et stressante existent.

Les technologies de l’information et de la communication peuvent être un grand support dans l’amélioration du service. En un clic, via un sms ou un appel téléphonique, une première partie du travail pourrait être faite. Certaines ambassades et banques commerciales ont déjà donné l'exemple. Il n’y a aucune honte ni gêne que l’ONI ou le Service de l’Immigration et de l’Émmigration les suivent. Il n’y a plus de raison qu’on exige à un citoyen de faire le pied de grue pendant des heures ou des jours en quête d’une pièce d’identité. Est-il impossible de créer un logiciel permettant aux gens de fournir certaines informations avant de se présenter au bureau de l’ONI ou au Service de l’Immigration ? N’avons-nous pas assez d’experts en informatique pouvant aider l’État haïtien dans ce domaine ?

Dans moins de deux ans, la rareté du courant électrique ne sera plus un alibi pour ne pas informatiser les services publics. Tous ceux qui suivent l’actualité ces derniers jours savent pourquoi. On ne sait pas encore ce que cela nous coûtera pour faire une meilleure gestion des technologies de l’information et de la communication. Une chose est sûre : elles peuvent nous simplifier la vie. Et aucun effort n’est trop grand pour y arriver.

Jean Pharès Jérôme
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Most Popular

An emerging technology news provider world wide. It helps reader to get the updated technology news. A right place for knowing the emerging technology, mobile technology, software, infrastructure and its business.

Reader one stop place for all tech news.

Copyright © 2016. Poweredby WordPress, Designed & Maintained by Umer Qaisar.

To Top