Innovation

10 influenceurs haïtiens des médias sociaux que vous devriez savoir en 2019

Certaines personnes jurent qu’Haïti ne changera jamais, n’est-ce pas? erreur!

J’ai conçu l’idée BOSS de 1804, qui fait référence à l’ancien empereur d’Haïti, Jean-Jacques Dessalines, en raison de son courage face aux défis et de sa détermination à créer un Haïti pour les Haïtiens.

Ces 10 influenceurs haïtiens des médias sociaux utilisent leur travail et leurs plateformes sur les médias sociaux, et ils ont un impact sur la communauté.

Vous avez besoin de les connaître, vous avez besoin de suivre leur travail, vous avez besoin de soutenir leur travail, et surtout, j’espère que vous trouverez des moyens significatifs de se connecter et de collaborer avec eux où il est logique pour vous, tout cela afin de faire avancer l’aiguille pour Haïti.

Sans tarder, voici les dix premiers influenceurs haïtiens pour 2019 :

1.Nedgine Paul Deroly est le co-fondateur et PDG d’Anseye Pou Ayiti, un réseau de leaders civiques haïtiens travaillant avec les communautés pour construire un système d’éducation équitable basé sur l’histoire, la culture et la vision partagées. L’objectif d’Anseye Pou Ayiti est d’avoir un impact sur 20 000 dirigeants civiques en Haïti d’ici 2020.

L’APA voit l’opportunité pour Haïti, où plus d’un tiers des citoyens ont moins de 18 ans, d’être l’avenir de la région grâce à un système éducatif qui accorde à tous les enfants du pays leur droit humain à une éducation de qualité. Elle et son équipe croient en changer la façon dont le monde voit Haïti. APA est un mouvement pour les Haïtiens, par les Haïtiens, et enracinée dans l’appréciation de la culture locale, les coutumes et la communauté.

L’organisation est en train de changer les récits sur notre puissant Haïti et se concentre sur la véritable libération.

Originaire d’Haïti et éducatrice de longue date, elle a organisé des séminaires sur le leadership des enseignants et des recherches approfondies sur les facteurs historiques, culturels et socio-économiques qui contribuent au système éducatif haïtien.

Elle a été nommée l’une des meilleures innovatrices sociales mondiales par Echoing Green, sélectionnée pour la liste Forbes des « 30 entrepreneurs sociaux de moins de 30 ans » et est membre de la cohorte inaugurale de la bourse de la Fondation Obama.

Nedgine a obtenu un baccalauréat du Yale College et une maîtrise de la Harvard Graduate School of Education. Elle est passionnée par le fait de s’associer à d’autres pour continuer à poursuivre son profond engagement envers l’expansion de la justice éducative pour tous. Pour en savoir plus sur son travail, vous pouvez visiter le site D’Anseye Pou Ayiti : https://anseyepouayiti.org.

2.Gilbert Mirambeau, Jr. est connu comme l’une des principales voix derrière le mouvement PetroCaribe qui a pris le pouvoir en Haïti dans un effort pour influencer la lutte contre la corruption. Il a commencé une révolution sociale en utilisant les médias sociaux pour poser une question simple: Où est l’argent PetroCaribe? Le mouvement est depuis devenu viral et a le potentiel de façonner la condition sociale d’Haïti à l’avenir. M. Mirambeau Jr. est scénariste, scénariste et producteur.

Après avoir terminé ses études secondaires à St-Louis de Gonzague en Haïti, il a déménagé au Canada pour étudier le marketing à l’Université de Montréal. Il a travaillé près de sept ans dans le monde de l’entreprise, puis il est retourné en Haïti pour suivre son rêve: faire des films.

Et, après un an de pige, Gilbert a été embauché comme l’écrivain principal et l’un des producteurs du Groupe Muska, une société de production audiovisuelle de premier plan basée en Haïti. Pendant trois ans, il a écrit et produit des publicités télévisées, des documentaires d’entreprise, des jingles et une série télévisée pour enfants, Lakou Kajou.

En 2015, il fonde Muska Films avec ses partenaires Bruno Mourral et Jean Samuel André, dans l’espoir de changer le récit à travers le cinéma et de développer l’industrie cinématographique haïtienne.

Aujourd’hui, Gilbert se concentre sur l’écriture et la production de films sincères. En 2017, il produit un long métrage, Kafou, et produira son premier long métrage, Kidnapping Inc., en 2019, coproduit par Muska Films, Promenades Films et Canal Plus Antilles. Suivez-le sur Twitter @GibszZZz.

3.La passion de Sandy Sophia Laborde pour l’avancement de la communauté haïtienne l’a amenée à quitter l’Amérique corporative, où elle a investi 15 ans dans des rôles de leadership, pour organiser et promouvoir des programmes d’alphabétisation pour les adultes haïtiens. L’ampleur de l’aide dont la collectivité a besoin l’a élevée vers la vie d’une entrepreneure sociale.

Même si Mme Laborde a travaillé à la pige avec plusieurs sociétés de télévision, elle a officiellement commencé à travailler avec le réseau de télévision, Haïti HD, en 2014. Mme Laborde a ensuite interviewé de nombreuses personnalités publiques haïtiennes et des célébrités. L’une de ses entrevues les plus mémorables a été avec Laurent Lamothe (ancien Premier ministre d’Haïti).

Elle a été la seule professionnelle des médias d’origine haïtienne à l’interviewer en 2014 lorsqu’il a remporté le prix du leader innovateur de l’année du Latin Trade Group. Mme Laborde a par la suite lancé Yon Ti Moman Ak Sandy sur les stations de câblodistribution de base au Canada. Il est montré dans plus de quatre millions de foyers.

Aujourd’hui, elle a trois spectacles, et l’une de ses missions est de changer l’image des Haïtiens à l’échelle internationale, un épisode à la fois.

Son dynamisme l’a amenée à être nommée présidente de la Chambre de commerce de l’Amérique haïtienne-Orlando. Mme Laborde s’est engagée à soutenir les entreprises haïtiennes, combler le fossé avec ceux qui sont à l’état ou qui veulent faire du commerce en Haïti. A partir d’aujourd’hui, elle est la plus jeune femme à avoir dirigé la Chambre et aussi la première Haïtienne-Américaine. Connectez-vous avec elle ici sur Twitter @Sandy_Laborde.

4. Hyppolite Wund (AKA John King) est né à Anse-à-Veau, Haïti. Il quitte le pays à l’eusonie de ses 18 ans et s’installe aux États-Unis. Une fois sur place, il s’enrôle dans l’US Navy et fréquente l’Université de Floride centrale, où il obtient son baccalauréat en économie des affaires. Il a également acquis de l’expérience dans le domaine de la santé au cours de son service dans la Marine. Il est actuellement déployé au Japon.

Sa plate-forme Génération Or et Pétrole sur les médias sociaux sert à connecter la diaspora haïtienne aux agriculteurs en Haïti. Il a une passion pour éduquer et fournir le lien sur le terrain pour aider les Haïtiens à capitaliser sur la richesse naturelle de l’île; il souligne l’importance d’investir dans son personnel.

Hyppolite s’engage également dans sa communauté en encourageant d’autres jeunes hommes et femmes à prendre des mesures pour changer leurs conditions de vie de base.

Il croit que l’adoption de l’agriculture du pays et en se concentrant sur la culture de notre propre nourriture pour réduire le niveau de pauvreté en Haïti est l’un des meilleurs plans d’action haïtiens peuvent prendre pour faire avancer la nation.

En août 2017, M. Wund a lancé un projet agricole à Nippes, en Haïti, qui sert d’outil inspirant pour aider les autres à comprendre leur rôle et leur implication dans l’avancement du pays par des actions concrètes.

En outre, il a publié près d’un millier de vidéos sur différents médias sociaux, dans lequel il parle souvent de la nécessité pour les Haïtiens de s’unir afin d’accomplir quelque chose de positif, peu importe comment il est petit.

Vous pouvez le suivre sur Twitter @WundHyppolite et sur ses chaînes YouTube. https://bit.ly/2ZDQF5p

5. Samuel Dameus is a native of Cap-Haïtien, Haiti. Mr. Dameus is a dynamic young professional in social communication, digital marketing, and photography. He is passionately dedicated to offering his best to his country.

Samuel has worked as Director of Communications at the Ministry of Tourism in Haiti and as Marketing Director at Sunrise Airways, and as a communications consultant for several other private institutions.


Over the years, he has continuously used social technology to effectively communicate his vision and ideas. His passion for Haiti and his social media know-how have enabled him to put Haiti on the map.

He is the founder of “Faces of Haiti,” an international photo exhibition project and an eponymous published book. Both reflect the current situation throughout Haiti with a particular emphasis on different aspects of the country. The beauty of Haiti is still unknown and unfamiliar throughout much of the world.

His social undertaking has allowed him to showcase his work, the thousand and one facets of Haiti, in many major cities around the world. Miami, Orlando, Havana, Beijing, Cairo, Geneva, New York, Montenegro, Paris, Boston, Washington D.C., Bueno Aires, Montreal, and Port-au-Prince are some of the cities featuring the photography exhibition, and very soon London will be another.

Most recently, he opened a high-end barber shop in Cap-Haïtien, where clients are served wine. Mr. Dameus is also a sought-after speaker and influencer who has received several awards for his commitment to Haiti’s progress through tourism and culture.

You can connect with him here at his website http://samueldameus.com

5. Samuel Dameus est originaire de Cap-Haïtien, en Haïti. M. Dameus est un jeune professionnel dynamique en communication sociale, en marketing numérique et en photographie. Il est passionnément dévoué à offrir son meilleur à son pays.

Samuel a travaillé comme directeur des communications au ministère du Tourisme en Haïti et comme directeur du marketing chez Sunrise Airways, et comme consultant en communications pour plusieurs autres institutions privées.

Au fil des ans, il n’a cessé d’utiliser la technologie sociale pour communiquer efficacement sa vision et ses idées. Sa passion pour Haïti et son savoir-faire sur les médias sociaux lui ont permis de mettre Haïti sur la carte.

Il est le fondateur de “Faces of Haiti”, un projet international d’exposition de photos et un livre éponyme publié. Les deux reflètent la situation actuelle dans l’ensemble d’Haïti avec un accent particulier sur les différents aspects du pays. La beauté d’Haïti est encore inconnue et inconnue dans une grande partie du monde.

Son entreprise sociale lui a permis de présenter son travail, les mille et une facettes d’Haïti, dans de nombreuses grandes villes à travers le monde. Miami, Orlando, La Havane, Pékin, Le Caire, Genève, New York, Monténégro, Paris, Boston, Washington D.C., Bueno Aires, Montréal et Port-au-Prince sont quelques-unes des villes présentant l’exposition de photographie, et très bientôt Londres sera une autre.

Plus récemment, il a ouvert un salon de coiffure haut de gamme à Cap-Haïtien, où les clients sont servis du vin. M. Dameus est également un conférencier et un influenceur recherché qui a reçu plusieurs prix pour son engagement envers les progrès d’Haïti par le tourisme et la culture.

Vous pouvez communiquer avec lui ici sur son site web http://samueldameus.com

6. Phanise Rosembert, originaire de Ouanaminthe, située dans le nord-est d’Haïti, est l’un des chefs les plus ambitieux, créatifs, talentueux et travailleurs en Haïti. Son plus grand rêve est d’élever l’image culinaire d’Haïti sur la scène nationale et internationale.

Elle utilise son talent comme un moyen d’habiliter la jeune génération à croire en sa culture.

Depuis son enfance, elle aime la cuisine. Après ses études classiques en 2013, elle rejoint l’Hotel School Mary Auxiliary pour des études en Management Hotel and Tourism.

En 2016, elle a été admise à l’Université de Montpellier, où elle est en train d’affiner ses connaissances dans le domaine.

C’est cette passion pour la nourriture et Haïti qui la pousse à être l’un des meilleurs chefs du pays. Mme Rosembert croit que la cuisine haïtienne n’est pas seulement de la nourriture, mais de l’art, et c’est une partie de notre patrimoine qui doit être préservée.

Dans ses efforts pour élever Haïti par la cuisine, elle promeut des aliments sains, tout en utilisant les produits nationaux du pays.
Phanise est le représentant en Haïti de la Black Head Association, dont le siège est à Philadelphie. Elle est membre de la Chambre de commerce et des femmes entrepreneurs d’Haïti.

Phanise Rosembert est devenue l’une des femmes les plus influentes dans le monde de la gastronomie. Vous pouvez la suivre ici. https://www.facebook.com/phanise

7. Daphnee Charles est une agro-économiste basée en Haïti qui a obtenu son diplôme de l’Université Quisqueya en Haïti. Mme Charles est une autre marque visible sur les médias sociaux dans la communauté haïtienne.

Daphné est intéressé à utiliser l’art pour relever les défis graves dans le pays. Elle a produit une chanson thème pour une campagne nationale et régionale de sensibilisation sur le changement climatique et la protection de la biodiversité : https://www.youtube.com/watch?v=IQ7_ZShNzPg&spfreload=10

Mme Charles est également la cofondatrice d’Action Vers des initiatives – Volontariat pour l’éducation en Haïti (ACTIVEH), créé en 2012 pour promouvoir le bénévolat parmi les jeunes Haïtiens. La plate-forme basée à Port-Au-Prince a maintenant atteint 300 membres.

Sa dernière initiative est Co-Creating Development (COCREAD), une entreprise sociale composée d’une équipe diversifiée dont l’objectif est de stimuler l’entrepreneuriat communautaire par l’innovation, l’art et la technologie. Vous pouvez consulter son site Web ici http://cocread.org.

8. Jean Pierre-Louis est président et chef de la direction de CapraCare. Il a obtenu son baccalauréat en santé publique et sa maîtrise en administration et politique des soins de santé au Brooklyn College de la City University de New York. Depuis plusieurs années, il utilise efficacement les médias sociaux pour donner de la visibilité à son travail en Haïti.

M. Pierre-Louis, d’origine haïtienne, a fondé CapraCare en avril 2009. L’organisme est la principale ressource de santé communautaire au service d’une communauté de 20 000 hommes, femmes et enfants qui ont très peu accès aux soins de santé.

La mission de CapraCare est de promouvoir le changement de santé par des actes de courage individuels. L’organisation a réalisé plus de 102 000 rencontres depuis sa création en avril 2009.

En plus de sa passion pour les soins de santé dans sa ville natale en Haïti, Jean a travaillé sur une variété de programmes de développement de la santé communautaire, y compris le Lower Manhattan Partnership and Development Project, qui a fourni une assistance sanitaire et des services à la communauté du Bas-Manhattan comme ils se sont remis des attaques terroristes désastreuses sur Septembre 11, 2001. Vous pouvez obtenir plus d’informations sur CapraCare ici https://www.capracare.org

9. Junior Mesamours est un père, entrepreneur et conférencier. Né à Limbé, il a grandi à Cap-Haïtien, dans le nord d’Haïti, et dès sa plus tendre enfance, il a commencé à s’impliquer dans des activités sociales à travers son église et son école.

Tout en se détachant en sciences politiques sur le campus de Limonade de l’Université d’État d’Haïti, Junior a co-fondé avec un groupe d’étudiants une entreprise de pain au manioc aromatisé nommé Kasav an Nou.

Il utilise les médias sociaux comme un outil pour aider la diaspora haïtienne et le marché local en apprendre davantage sur son entreprise agricole. M. Mesamours partage son expérience en affaires et la nécessité d’être engagé citoyens dans des conférences et une émission de télévision.

Sa passion est d’aider à créer un Haïti qui est plein d’opportunités, un pays où les rêves deviennent réalité pour les jeunes. Bien que, il a déménagé aux États-Unis récemment, M. Mesamours est toujours engagé à aider à changer le récit d’Haïti. Vous pouvez communiquer avec lui sur sa page Facebook ici https://www.facebook.com/creestou

10. Joel Junior Louis est connu à Jacmel pour son application Sakapfet Ayiti, qu’il a développée pour partager des événements locaux dans les villes environnantes. Il porte plusieurs chapeaux simultanément. Il était l’actuel responsable informatique de l’Institut des artistes de Jacmel.

Il a commencé comme stagiaire en 2014, puis est devenu le directeur informatique en 2016. Joel a obtenu son baccalauréat en 2013 de l’Ecole Superieure D’infotronique d’Haïti (ESIH) à Port-au-Prince, où il a étudié l’informatique.

Depuis, Joel a une passion pour la technologie et est impatient de continuer à élargir ses connaissances dans le domaine. Dans ses temps libres, il aime jouer au soccer et passer du temps avec sa femme et sa fille. Suivez son application pour les événements dans Jacmel @sakapfet.

Note: Au fait que vous écrivons ces lignes, M. Louis

Auteur: Daniella Bien-Aime, the lead online content developer for Bien-Aime Post, and one of Haiti’s chief brand ambassadors on social media.
The Bien-Aime Post digital platform highlights and connects emerging businesses, leaders and innovators—from both Haiti and its global diaspora—through content development and social media.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Most Popular

An emerging technology news provider world wide. It helps reader to get the updated technology news. A right place for knowing the emerging technology, mobile technology, software, infrastructure and its business.

Reader one stop place for all tech news.

Copyright © 2016. Poweredby WordPress, Designed & Maintained by Umer Qaisar.

To Top