Home Infrastructure " Dans 10 ans, Les jeunes Haïtiens travaillerons non pas à la...

” Dans 10 ans, Les jeunes Haïtiens travaillerons non pas à la Silicon Valley mais plutôt à la DOMINICAN Valley des Caraïbes “si rien n’est fait” .” dixit Henry Beaucejour

L’une des principales campagnes organisées par le gouvernement Danilo Medina récemment réélu s’appelle República Digital. Il s’agit de la proclamation audacieuse des dirigeants politiques du pays pour leur vision de l’avenir de la République dominicaine. C’est la bannière sous laquelle le pays marchera alors qu’il tente de révolutionner tous les aspects de la société et de l’économie avec la mise en œuvre agressive du progrès technologique. Des écoles élémentaires de la petite municipalité d’Azua au plus grand hôpital public de la capitale de Saint-Domingue, le gouvernement prévoit de mettre en œuvre les derniers outils technologiques. Environ 4% du budget de l’État est alloué à l’éducation.

Des initiatives comme One Computer prévoient de donner à chaque enfant accès à un ordinateur portable à l’école. Cela marque l’ambition du pays de grimper au classement dans des mesures telles que les niveaux d’alphabétisation, la qualité de l’éducation et l’accès à Internet dans les écoles. Pour aller plus loin, le gouvernement a également annoncé son intention de construire 5 000 emplacements Wi-Fi gratuits dans les parcs publics, les places et les hôpitaux.

Il existe d’autres espoirs dans la création d’un système de signatures électroniques pour faciliter les transactions telles que les taxes et les tarifs d’autobus, numériser les antécédents médicaux, accroître la transparence des dossiers gouvernementaux en ligne et rendre les PME plus efficaces grâce aux paiements et au marketing numériques.

Le secteur privé a toujours repoussé les limites de la technologie en République dominicaine, mais avec ce signe de confiance du gouvernement, il ouvre la voie dans le pays plus rapidement que jamais. Les trois plus grandes sociétés de télécommunications, Claro, Orange et Viva, ont chacune annoncé d’énormes sommes d’investissement dans les infrastructures, totalisant plus de 18 milliards de DOP. Une part importante de cette somme servira à la construction de réseaux de fibre optique plus récents et meilleurs, non seulement pour améliorer la qualité de la connexion pour les Dominicains qui surfent déjà sur le Web, mais aussi pour étendre la couverture à un grand nombre de ceux de l’autre moitié qui ne le peuvent pas. Avec le soutien également de la Banque interaméricaine de développement et de la Banque mondiale, l’objectif est d’avoir une couverture de 100% dans les municipalités et une couverture de 70% de la population totale d’ici 2020.

Si les mots «révolution technologique» n’évoquent que des images du campus de Google dans la Silicon Valley, cela pourrait changer une fois que vous aurez découvert ce qui a été surnommé la «Silicon Valley des Caraïbes». Cet effort national uni pour numériser l’économie ne ravit personne de plus qu’Eddy Martinez, président du Cyber ​​Parc de Santo Domingo. Le Cyber ​​Park a déjà déclenché une révolution technologique dans le pays lorsqu’il a commencé à fonctionner il y a 17 ans. Ce grand parc technologique industriel abrite plus de 20 entreprises technologiques, dont beaucoup sont des start-ups, plus de 2000 employés combinés, des laboratoires de recherche, des maisons intelligentes et, commodément, l’Institut technologique des Amériques juste en face. Ce centre d’innovation incube les entreprises qui recherchent des produits de pointe dans l’impression 3D, la réalité virtuelle, les drones, la chaîne de blocs et la biotechnologie, pour n’en nommer que quelques-uns.

1) Plus 50 projets sont en cours d’exécution .

2) Plus 639 écoles sont dotées de kits robotiques,

3)333,289 étudiants sont enrôlés dans des programmes scientifiques et robotiques,

4)3000 professeurs ont reçu des laptops avec accès à des programmes éducatifs,

5)62,307 étudiants ont bénéficié d’un laptop ou d’une tablette numérique.

6) 5000 points d’accès Wi-Fi sont disponibles gratuitement dans des hôpitaux, des places publiques, bus de transport public, stations de métro, bibliothèques municipales et universitaires, particulièrement.

7)199 services en ligne sont offerts aux citoyens dominicains et des lois comme la signature électronique sont déjà adoptées.

8)Plus de 30000 laptops distribuées aux étudiant (es).

La République dominicaine fait participer toutes les parties, y compris les institutions gouvernementales, les grandes sociétés internationales et le monde universitaire pour saisir l’occasion et accélérer le pays dans l’avenir. Grâce à la mise en œuvre réussie de ces initiatives, le pays ne se contente pas d’améliorer le niveau de vie à tous les niveaux, mais aussi de transformer l’ensemble du modèle économique de l’économie et de devenir véritablement une république numérique.

Toutefois , nous ne devons pas subir mais porter cette révolution numérique, en saisir toutes les potentialités, en modifiant nos manières de travailler jusqu’au cœur de nos services publics. C’est notre tâche. Elle vise à faire d’Haïti – une Référence numérique dans la caraïbe. Avec la devise  c’est la liberté d’innover, l’égalité des droits, la fraternité d’un numérique accessible à tous et l’exemplarité d’un État qui change, qui s’adapte et qui se modernise.(extrait du discours de Haititech Awards 2016 )

Henry Beaucejour ,Président (Haitian Caribbean Information Technology Council , HAITINUMÉRIQUE2030)

HB@haititechnews.com

@hbeaucejour

https://www.thebusinessyear.com/dominican-republic-2017/republica-digital-a-dominican-tech-revolution/focus

https://observateurocde.org/news/fullstory.php/aid/4037/Pour_une_r_E9volution_num_E9rique_inclusive.html

Most Popular

Amour et sexe à l’heure du numérique

lle s’appelle Dating. Lancée par la société Facebook à l’automne 2018, elle est venue s’ajouter à une longue liste d’applications spécialisées dans la mise...

Pour une révolution de l’Internet en Haïti

Dans son rapport 2015 sur les technologies de l’information, le Groupe de travail ouvert des Nations unies sur les objectifs de développement...

Transformation numérique : le ministre Agenor Cadet est loin de porter le projet dont l’école Haitienne a besoin

L’éducation est actuellement confrontée à une menace d’ampleur inédite et à une crise d’une amplitude exceptionnelle. À la date du 28 mars 2020, la...

Ben Toussaint, un chercheur passionné de la technologie de pointe

Lauréat du prix Louis d’Hainaut de la meilleure thèse en technologie éducative en 2017, les recherches avancées et services loyaux du docteur...

Recent Comments