Home Infrastructure Gouvernance scolaire: «de l'amateurisme» et «du mépris» deux millions d’enfants privés d’école en Haiti sans...

Gouvernance scolaire: «de l’amateurisme» et «du mépris» deux millions d’enfants privés d’école en Haiti sans ordinateurs et l’électricité.

« Le numérique, on verra ça quand on aura le temps ! ». Tel était le sous-entendu que masquait cette fameuse formule.

C’est pour cela que je tiens à l’affirmer, ici, devant vous, avec force : le numérique ce n’est pas l’avenir ! Le numérique c’est maintenant ! C’est notre présent !

Et c’est pour cette raison qu’il est si important de s’en emparer pleinement, dès aujourd’hui, et de s’engager pour le numérique éducatif au service des enseignants et de nos élèves.

Le numérique, ce n’est ni un slogan, ni une incantation : le numérique, c’est la réalité d’une révolution dont le système éducatif s’est emparé, à tous les niveaux

Je veux le dire clairement : ne pas agir comme nous l’avons fait, c’était prendre le risque de priver l’ensemble de la communauté éducative des ressources qui sont celles du numérique.

le nouveau ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle, Pierre Josué Agénor Cadet, a promis de travailler pour le redressement du système éducatif. Aussi, il dit reconnaître la taille des défis qui l’attendent, notamment celui des arriérés de salaire des enseignants. L’écrivain en a profité pour remercier le président de la République, Jovenel Moïse, et son Premier ministre, le Dr Jacques Guy Lafontant, pour avoir fait de lui le premier leader du système de l’éducation haïtienne. « Avec le soutien des gens compétents qui vont m’accompagner, je crois que les résultats probants arriveront bientôt dans le système », a-t-il affirmé, ajoutant du même coup qu’il prend déjà l’engagement d’apporter du neuf dans le système éducatif en vue de parvenir effectivement à la qualité pour laquelle tant d’efforts ont été déjà déployés par ses prédécesseurs. D’un autre côté, les technologies et la cantine scolaire sont deux des éléments fondamentaux priorisés par le nouveau ministre.(Publié le 2017-03-23 | Le Nouvelliste)

Le numérique et l’innovation vont de pair, et l’on oublie trop souvent à quel point l’École est riche d’innovations, à quel point l’innovation est aussi au cœur du métier de nos enseignants !

Formation, ressources, équipements et innovation, tels sont les quatre piliers indissociables du plan numérique ; telles sont les assises solides que nous devons donner au sein de nos établissements en Haiti.

Nous sommes entrés dans l’ère du numérique, et nous devons en tenir compte dans la formation de notre jeunesse, et cela à tous les niveaux, depuis l’école primaire jusqu’à l’enseignement supérieur.

Réussir l’entrée du monde de l’éducation dans le numérique, sollicite des acteurs extrêmement divers, en Haiti, bien sûr, mais aussi à l’international.

Comment voulez-vous construire un nouvel étage d’apprentissage si les niveaux inférieurs de l’édifice ne sont pas solides ?. Le retard est souvent trop important pour être résorbé en Haiti. Et nous, on n’a pas assez de temps pour y remédier.  

Combien de collègues se lèvent le matin, heureux d’aller enseigner ? 

Dans le drame qui se déroule actuellement, un système d’éducation solide et stable devient crucial. L’état du système Haitien n’a jamais fait partie des priorités du gouvernement. À plusieurs reprises, ces dernières années, plus d’uns ont exprimé(s) leurs indignations face aux coupes budgétaires .

L’éducation est une obligation régalienne de l’Etat. Si le ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle Mr. Pierre Josué Agénor Cadet ne le sait pas, il n’a plus sa place là.

 le numérique c’est aussi une question territoriale. Tenir compte des ruralités dans notre réflexion, et, plus important encore, dans notre politique, c’est répondre à un enjeu d’aménagement du territoire, c’est répondre aussi à l’égalité des enfants devant le service public éducatif.

Le développement du numérique à l’École constitue un volet essentiel de l’aménagement numérique d’un territoire. C’est nécessairement un objectif partagé entre l’Etat et les collectivités territoriales.

Le numérique et l’éducation sont deux enjeux fondamentaux, liés à une idée essentielle, celle du progrès. Déçus par le comportement des responsables en charge de l’éducation , Taxé d’incompétent, le ministre de l’éducation nationale ferait mieux de remettre son tablier .

Les problèmes sont les mêmes et reviennent le plus souvent , le manque de volonté des autorités à pallier les carences du système éducatif Haitien.

Le numérique à l’école n’a de sens que s’il constitue un changement dans la continuité. Son objectif ? Permettre à l’École de mieux remplir les missions qui sont les siennes depuis toujours : former des citoyens instruits, éduqués, cultivés, et, surtout, autonomes. Et cela, aujourd’hui, passe nécessairement par le numérique éducatif.

Soyez juste et à l’écoute de la réalité. Ayez un regard sur ce qui se fait ailleurs… et le reste suivra!

Henry Beaucejour : Président (HACARABTECH/HAITINUMERIQUE2030)

https://lenouvelliste.com/article/169475/pierre-josue-agenor-cadet-installe-a-la-tete-du-menfp

Most Popular

Loubert Michel: “An authentic Sci-Tech Ambassador”

Born on the 18th of September in Port-Salut in the South of Haiti, Loubert Michel is a top...

Comment COVID-19 a accéléré la transformation numérique

Alors que certaines économies commencent à se relever de la pandémie de COVID-19, le Rapport sur le développement humain du PNUD avertit...

Nous avons actuellement une chance singulière de repenser l’enseignement dixit António Guterres

Haïti possède de nombreux atouts, parmi lesquels sa géographie, son peuple et son histoire. Cependant, son passé marqué par l'instabilité politique, les...

Technologie : l’heure est à la vigilance face aux cyberrisques aujourd’hui et demain

La pandémie de COVID-19 (coronavirus) modifie les schémas de travail et met à rude épreuve l’infrastructure informatique des organisations, notamment parce que...

Recent Comments