Home Applications La politique numérique du faire semblant du MENFP et les grandes...

La politique numérique du faire semblant du MENFP et les grandes lignes de sa Plateforme numérique « PRATIC »,

Le MENFP présente les grandes lignes de sa Plateforme numérique de ressources éducatives et d’apprentissage

Désormais on devra compter sur un nouvel outil de formation des élèves à distance. « PRATIC », la Plateforme numérique que compte le lancer le MENFP la semaine prochaine entend accompagner les élèves dans la poursuite des activités d’apprentissage en dehors des salles de classe. Une présentation de son architecture été faite devant la presse, ce mercredi 8 avril 2020.

Le grand public a pu apprécier les grandes composantes de la Plateforme numérique de ressources éducatives et d’apprentissage, lors d’une conférence de presse tenue au Centre d’informations permanentes sur le Covid-19 (CIPC) du ministère de la Communication.

Miloody Vincent et David Jeanty, respectivement directeur de communication et cadre responsable du développement de programmes pour l’Unité de technologie de l’information et de la communication en éducation (UTICE) ont présenté ce nouvel outil conçu par le ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) en vue de faciliter la poursuite des activités d’apprentissage.

PRATIC est le nom donné à cette Plateforme numérique pédagogique qui entend accompagner les enseignants, les directeurs d’écoles et surtout les élèves afin d’éviter la rupture totale des apprentissages en cette période de fermeture de classes et de confinement avec le COVID-19.

Disposant de ressources multimédias pour le préscolaire, le fondamental, le secondaire et le professionnel, cette Plateforme sera lancée officiellement, au cours de la semaine du 13 au 17 avril 2020, a précisé Miloody Vincent.

Les contenus éducatifs sont validés par les directions techniques d’enseignement et l’UTICE, instance de pilotage du dossier, opère la mise en forme et le classement pour les utilisateurs.

Ce travail est appuyé par les techniciens de l’Unité du système d’information (USI), de la Radio télé éducative (RTE) et du Bureau de communication (BCOM) du MENFP.

Un outil facile avec des contenus éducatifs variés

Pour David Jeanty, cet outil simple, facile d’accès pour tout utilisateur après les formalités d’inscription, répondra aux besoins de chaque niveau d’enseignement avec des contenus appropriés facilitant une progression dans les apprentissages, en plus des cours animés par des enseignants chevronnés et des professionnels du milieu de l’enseignement sur les différents thèmes des programmes du fondamental, du secondaire et du professionnel. Des activités d’éveil seront aussi proposées pour le préscolaire avec un ensemble de ressources pour les tout-petits.

Le téléchargement des contenus pédagogiques en audio, vidéo, PowerPoint et en infographie est gratuit pour toutes les classes du préscolaire au secondaire en passant par le fondamental.

 Il suffit pour l’enfant, quelle que soit l’heure, de cliquer sur n’importe quelle matière pour trouver un ensemble de ressources qui puissent l’aider à se former depuis sa maison..

Un appui aux activités d’apprentissage avec ses limites

Cette initiative qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan de réponse du ministère face au COVID-19 se veut un apport pour la poursuite des activités d’apprentissage à distance, grâce à l’internet.

Parallèlement, des cours seront aussi diffusés à la radio et à la télévision à Port-au-Prince et en régions. Les médias d’Etat seront privilégiés   mais d’autres médias privés et communautaires seront aussi mis à contribution, a ajouté le directeur de communication du MENFP.

Mais attention, les élèves ne seront pas évalués, au terme des deux ou trois mois de consultation en ligne afin de passer d’une classe à une autre. On n’est pas encore à ce stade, a souligné le directeur Vincent afin d’éviter toute confusion ou mésinterprétation dans cette démarche.

Le MENFP étant conscient des problèmes d’électricité, d’internet ou d’incapacité pour des élèves de se doter d’un ordinateur ou d’un téléphone intelligent, il n’est pas question de procéder à une évaluation sommative et décider du passage en classe supérieure, insiste M. Vincent.

Il s’agit seulement, à cette phase, d’outils devant permettre la poursuite des activités d’apprentissage afin de protéger le droit à l’éducation, malgré cette période difficile de crise sanitaire très grave, impactant les activités scolaires et autres. Néanmoins, l’élève pourra s’auto-évaluer au terme d’une activité d’apprentissage.

La reprise des cours liée à l’évolution de la maladie

Sitôt que la situation le permettra, les cours seront repris afin de boucler l’année scolaire avec un appui particulier aux élèves qui vont aux examens d’Etat par des cours de rattrapage, suivant le scénario envisagé après avis des scientifiques en la matière, affirme le directeur de communication.

Notons que la mise en œuvre de cette plateforme et des cours audio-visuels à travers les médias répondent à une commande du ministre Pierre Josué Agénor Cadet, lequel estime important que les élèves puissent continuer à se former pendant le confinement.

Réagissant à une question d’un journaliste quant à la reprise des activités scolaires, le responsable de communication du MENFP indique que la relance des activités scolaires dépend de l’évolution de la maladie COVID-19. Il est prématuré pour le moment de préciser une quelconque date. Le ministère travaille sur différents scénarios de reprise éventuelle des cours et le public sera informé au moment opportun.

Mais tout cela, souligne-t-il, dépendra de l’impact de la maladie en Haïti. L’aggravation ou la baisse considérable de cas des personnes contaminées dépend du comportement de la population par rapport au respect des principes et des consignes des autorités sanitaires.

Il invite, en ce sens, toutes les citoyennes et tous les citoyens à appliquer les principes d’hygiène et les gestes barrières afin de se protéger et de protéger les autres et de limiter la propagation de la maladie.

Les enjeux de la maîtrise du numérique et des technologies doivent être perçus et compris par les élèves et futurs citoyens. Il est indispensable de les accompagner vers une véritable maîtrise des concepts leur permettant d’être des utilisateurs  avisés des outils, services et ressources  dans une société de l’information et de la communication en rapide évolution”. dixit P. Mugabe de Haitian Caribbean information Technology Council (HACARABTECH)

Afin d’accompagner les enseignants et les élèves dans les nouveaux usages de l’internet, l’éducation nationale, doit mettre en place le portail Internet responsable. Offrir un point d’entrée unique vers des ressources destinées à favoriser la maîtrise et l’usage responsable des réseaux et des services numériques. Proposer un accès aux textes réglementaires, des guides pratiques, des ressources, des actualités sur le numérique à l’École, etc.

Most Popular

Numérique-Covid 19 : Quelles leçons pouvons-nous en tirer pour l’avenir ?

La révolution numérique bouleverse la manière de faire de la politique, les processus et lieux de politisation comme la construction des représentations...

Amour et sexe à l’heure du numérique

lle s’appelle Dating. Lancée par la société Facebook à l’automne 2018, elle est venue s’ajouter à une longue liste d’applications spécialisées dans la mise...

Pour une révolution de l’Internet en Haïti

Dans son rapport 2015 sur les technologies de l’information, le Groupe de travail ouvert des Nations unies sur les objectifs de développement...

Transformation numérique : le ministre Agenor Cadet est loin de porter le projet dont l’école Haitienne a besoin

L’éducation est actuellement confrontée à une menace d’ampleur inédite et à une crise d’une amplitude exceptionnelle. À la date du 28 mars 2020, la...

Recent Comments