Home Technology Le Cameroun remporte le prix « E-HEALTH » de la Banque Africaine...

Le Cameroun remporte le prix « E-HEALTH » de la Banque Africaine de Développement

Le Cameroun remporte le prix « E-HEALTH » de la Banque Africaine de Développement pour l’utilisation des TIC en matière de surveillance épidémiologique

Le Cameroun vient de se classer parmi les 10 vainqueurs dans la catégorie «Accès à l’information sanitaire», du 1er concours e-health de la Banque Africaine de Développement (BAD, sur 116 propositions innovantes de grande qualité venant des pays africains.

Le projet «Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) en appui à la surveillance épidémiologique au Cameroun», communément appelé flotte téléphonique a été choisi par un Comité technique composé d’experts internationaux provenant des pays africains et des organisations internationales.

Les dix gagnants présenteront leur innovation lors d’un événement d’affaires organisé par la BAD les 23 et 24 Septembre 2013 en Tunisie, lors d’une cérémonie de remise des prix destinée à reconnaître la contribution de ces projets innovants au développement de l’Afrique. En outre, des certificats seront remis et plusieurs possibilités seront offertes aux gagnants pour partager leurs expériences.

A travers ce Prix e-Health, la Banque Africaine de Développement (BAD) reconnaît le travail accompli dans l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) pour l’amélioration de la santé des populations en Afrique. Il encourage ainsi la production et le partage des connaissances sur les solutions de santé en ligne et l’apport d’une valeur ajoutée à travers le partage des leçons apprises dans ce domaine.

La flotte téléphonique à coût zéro est une initiative conjointe du Ministère de la Santé Publique et de l’Organisation mondiale de la Santé mise en place en 2010 pour utilisation par les acteurs de la surveillance, du niveau central jusqu’aux districts de santé de l’ensemble du pays. Elle consiste en l’usage des TIC (téléphones portables, ordinateurs et Internet) pour assurer la remontée rapide des données de surveillance épidémiologique.

La flotte téléphonique est née d’un constat fait par l’OMS en 2010 face à l’épidémie de choléra qui avait débuté dans la Région de l’Extrême Nord : la réponse efficace aux épidémies dépend en grande partie d’un système de surveillance sensible et réactif. Avant cette date, malgré les efforts croissants et importants consentis par les pouvoirs publics pour faire face aux épidémies survenant dans le pays, le système de surveillance en place a montré d’importantes lacunes en matière de détection rapide des cas, et de notification et confirmation des cas.

Sur l’initiative de l’OMS, grâce à une excellente appropriation par le Ministère de la Santé Publique, aux contributions des partenaires publics et privés aux niveaux national et international, la flotte téléphonique a été mise en place dans la Région de l’Extrême Nord avant d’être progressivement étendue à l’ensemble du pays. Le dispositif constitué de 310 téléphones, 10 ordinateurs et 14 connexions Internet à haut débit permet à ce jour de mettre en réseau l’ensemble des acteurs du système de surveillance épidémiologique répartis à tous les niveaux de la pyramide sanitaire (niveau central, 10 Délégations Régionales de la Santé Publique, 182 Services de Santé de District et laboratoires de référence).

C’est l’occasion de relever le rôle primordial du Partenariat Public–Privé de type gagnant-gagnant bâti entre le Ministère de la Santé Publique, l’OMS et la Société de téléphonie mobile Orange-Cameroun, un partenariat qui constitue la pierre angulaire de la réalisation de ce projet.

Ce partenariat a suscité l’intérêt d’autres agences du Système des Nations Unies. C’est ainsi que l’unicef s’est engagée à étendre cette flotte téléphonique aux aires de santé des régions Nord et Extrême-Nord, en intégrant les données sur la malnutrition sur la base d’une notification hebdomadaire. Un symbole fort de l’engagement commun des agences du système des Nations Unies dans la lutte contre la maladie.

Most Popular

Numérique-Covid 19 : Quelles leçons pouvons-nous en tirer pour l’avenir ?

La révolution numérique bouleverse la manière de faire de la politique, les processus et lieux de politisation comme la construction des représentations...

Amour et sexe à l’heure du numérique

lle s’appelle Dating. Lancée par la société Facebook à l’automne 2018, elle est venue s’ajouter à une longue liste d’applications spécialisées dans la mise...

Pour une révolution de l’Internet en Haïti

Dans son rapport 2015 sur les technologies de l’information, le Groupe de travail ouvert des Nations unies sur les objectifs de développement...

Transformation numérique : le ministre Agenor Cadet est loin de porter le projet dont l’école Haitienne a besoin

L’éducation est actuellement confrontée à une menace d’ampleur inédite et à une crise d’une amplitude exceptionnelle. À la date du 28 mars 2020, la...

Recent Comments