Home Applications la révolution numérique est en marche en République Dominicaine

la révolution numérique est en marche en République Dominicaine

L’innovation numérique est une opportunité pour les pouvoirs publics, les entreprises, les citoyens transformant les rapports qu’ils entretiennent entre eux. Les nouveaux outils numériques bouleversent les relations institutionnelles et le fonctionnement de la société, au bénéfice du « pouvoir d’agir » de chacun, de sa capacité à participer et à contribuer à la décision et à la production. Les exemples sont nombreux, de l’utilisation des réseaux sociaux dans l’émergence de mouvements démocratiques à la mise en commun des ressources dans les domaines du logement ou de la mobilité, en passant par l’association des citoyens à la décision publique sur un budget municipal ou un projet de loi.

Nous vivons une phase de mutation accélérée d’une économie des ressources rares, centralisée, vers une économie de l’abondance, décentralisée, connectée, basée sur les données et leur circulation. Pour la France, l’enjeu est de préparer cet avenir pour accompagner cette innovation et le développement de nouveaux modèles : couverture du territoire en téléphonie mobile et en très haut débit fixe, infrastructures pour l’exploitation des données publiques et privées, libération accrue de l’accès aux connaissances, accompagnement des personnes numériquement démunies. C’est d’ailleurs là tout l’enjeu du projet de loi que je porte en France, la loi pour une République numérique, qui vise à mettre à jour le logiciel républicain sous toutes ses composantes, à l’heure du numérique. Cette ambition doit en parallèle être développée et amplifiée au niveau européen.

Haïti avait occupé une place prépondérante dans le domaine des télécommunications dans la région Amérique latine et caraïbes derrière les Etats-unis et le Canada, notamment avec la création de la TELECO et la station terrienne de télécommunications à Sabourin (Cabaret) qui assurait les communications via satellite. Cette station a permis aux haïtiens de suivre en direct la retransmission des matchs de la coupe du monde de football à laquelle Haiti avait pris part en 1974 et servi de relai à divers pays de la région. Le réseau de transmission de la TELECO comprenait des faisceaux hertziens, des tronçons de câbles coaxiaux au niveau des villes et d’une double boucle de fibre optique (d’une longueur de 100 km environ) dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince. Haiti n’a pas su faire le choix de modernisation, de renforcement des infrastructures et d’offrir des services innovants axés sur le développement de l’Internet. Malgré les efforts consentis par certains groupes du secteur privé et de la société civile pour promouvoir le numérique, l’administration haïtienne peine à élaborer un plan stratégique impliquant toutes les parties prenantes de l’écosystème numérique. Les lois sur la signature électronique et les échanges électroniques sont votées à la Chambre des Députés le 4 septembre 2014 et au Sénat le 14 et le 16 février 2017, elles sont publiées le 11 avril 2017 dans le journal officiel “Le Moniteur”. La mise en place des mécanismes devant assurer leur implémentation et leur application tarde.

L’une des principales campagnes organisées par le gouvernement Danilo Medina récemment réélu s’appelle República Digital. Il s’agit de la proclamation audacieuse des dirigeants politiques du pays pour leur vision de l’avenir de la République dominicaine. C’est la bannière sous laquelle le pays marchera alors qu’il tente de révolutionner tous les aspects de la société et de l’économie avec la mise en œuvre agressive du progrès technologique. Des écoles élémentaires de la petite municipalité d’Azua au plus grand hôpital public de la capitale de Saint-Domingue, le gouvernement prévoit de mettre en œuvre les derniers outils technologiques. Environ 4% du budget de l’État est alloué à l’éducation. Des initiatives comme One Computer prévoient de donner à chaque enfant accès à un ordinateur portable à l’école. Cela marque l’ambition du pays de grimper au classement dans des mesures telles que les niveaux d’alphabétisation, la qualité de l’éducation et l’accès à Internet dans les écoles. Pour aller plus loin, le gouvernement a également annoncé son intention de construire 5 000 emplacements Wi-Fi gratuits dans les parcs publics, les places et les hôpitaux. Il existe d’autres espoirs dans la création d’un système de signatures électroniques pour faciliter les transactions telles que les taxes et les tarifs d’autobus, numériser les antécédents médicaux, accroître la transparence des dossiers gouvernementaux en ligne et rendre les PME plus efficaces grâce aux paiements et au marketing numériques.

Republica Digital est le programme national de Saint-Domingue visant à promouvoir l’inclusion et le développement numériques par l’accès à la technologie. Lors de la récente Foire internationale du livre fin avril, Republica Digital a offert à des milliers de visiteurs une introduction aux technologies telles que les simulateurs virtuels du corps humain, les drones, les imprimantes 3D et les dispositifs de réalité virtuelle.

L’objectif est de partager avec les enfants la pertinence non seulement des ebooks, mais aussi des outils numériques d’apprentissage. Étant donné la grande pertinence de la technologie pour participer à la société de l’information d’aujourd’hui, ce stand a été considéré comme l’un des plus réussis en suscitant la curiosité de ses visiteurs et en leur présentant de nouvelles méthodes d’accès aux contenus.

Selon Edilenia Tactuk, concepteur du stand, cet espace d’apprentissage numérique a été créé pour aller au-delà des ordinateurs portables et du wifi, étendant l’accès à toute une révolution numérique qui définit notre mode de vie.

Most Popular

COVID19- HAITI: UNE CRISE DE COMMUNICATION GOUVERNEMENTALE .

Le gouvernement n’a pas réussi, à la fin mars, à convaincre suffisamment de citoyens de prendre des précautions. Probablement par crainte de...

Haiti : Le monopole nocif du pays DIGICEL en état de faillite .

SAN JUAN, Porto Rico - Digicel, un fournisseur de télécommunications et de divertissement basé dans les Caraïbes qui dessert plus de 20...

Tech africaine : levée record de 2 milliards de dollars US en 2019

La tech africaine a raflé la mise en 2019. Les start-up africaines ont fait tomber dans leur escarcelle plus de 2 milliards de...

Contrairement à Haiti , la tech africaine pleinement engagée dans la lutte contre le Covid-19

Les ingénieurs africains sont entièrement mobilisés pour mettre leurs innovations technologiques au service de la lutte contre le coronavirus. Drones, respirateurs, vêtements de...

Recent Comments